RAPPORT TRI-SECULAIRE SUR L'ETAT DE L'UNIVERS (3)

Publié le par Critias

B) LES FERRAILLEURS.

Ferrailleurs: le terme est peu élogieux, mais c'est peu ou prou celui que toutes les civilisations de l'Espace Connu ont choisi de leur donner.
Eux même préfèrent s'appeler les Exilés, ou encore les Errants.
Lorsque la Grande Révolte contre les Mégacorps commença, les Exilés habitaient le lointain, très lointain système d'Erras Diu.
Réputés pour être farouchement indépendantistes, les Megacorps décidèrent d'utiliser le moyen ultime pour les éloigner définitivement du théâtre des opérations: elles détruisirent le Portail de connexion reliant le système d'Erras Diu au reste de l'Espace Connu.
La puissante flotte de guerre que venaient de se constituer les Exilés s'avérait à présent totalement inutile...
Mais c'était là un moindre problème au regard du cataclysme qui se préparait.
En effet les Portails sont, comme chacun le sait, conçus sur le principe du "Trou de ver", consistant à déformer le tissu de l'Espace temps grâce à un trou noir.
(Notons ici en aparté que le terme de "trou de ver" est l'appellation usitée par un grand savant de l'Ancienne Terre, le Professeur Stephen Hawking, qui en plus d'être le plus grand cerveau de son temps, était malheureusement atteint d'une maladie de dégénérescence nerveuse. Or, qui eut cru à cette époque qu'un homme en chaise roulante emmènerait l'humanité aussi loin dans l'Espace ? Peut être qu'il ne soupçonnait pas lui même qu'il se trouverait derrière ses équations la clef du voyage à travers les étoiles.)
Ce fut précisément ce trou noir qui fut détruit, qui déclencha une tempête gravitationnelle d'une violence inouïe. Le système d'Erras Diu et tous ses habitants étaient condamnés.
Toutes les civilisations de l'Espace Connu restèrent muettes de terreur face à une telle atrocité.
Les historiens et les Immortels s'accordent à dire que cet évènement fut pour beaucoup dans la chute des Megacorps, car il contribua indéniablement à fédérer leurs adversaires auparavant désunis.
La guerre terminée, les vainqueurs se hâtèrent de faire ajouter un alinéa à la Convention Intergalactique sur la protection des créatures Cosentientes, interdisant la destruction des Portails de liaison.
Des Exilés, on n’entendit plus jamais parler, sauf dans les livres d'Histoire.
Jusqu'à ce qu’une immense flotte se présente à proximité des systèmes de la République Empathique il y a de cela 8000 ans.
Les Exilés étaient revenus. Ils étaient parvenus à s'enfuir à bord de leurs vaisseaux de guerre, et après dix millénaires de voyage, ils avaient rejoint le reste de l’Espace Connu.
Mais ceux que l'on revit n'avaient que peu de points communs avec ceux dont on se souvenait, car le temps avait fait son œuvre et bien des choses avaient changé, à commencer par leur apparence.
En l'absence totale de gravité, leurs corps s'étaient allongés démesurément, au point qu'un Exilé de moins de 2m50 passe pour petit, et un Exilé de 80 kilos pour lourd.
Leur spiritualité aussi avait évolué.
Autrefois agnostiques, ils vénèrent à présent comme des dieux les vaisseaux qui les ont ramenés des confins de l'espace, refusant d'en changer et préférant les entretenir indéfiniment.
C'est la raison pour laquelle on les appelle Ferrailleurs, car ils écument sans cesse les planètes de l'Espace Connu à la recherche de pièces de rechange pour réparer leurs "dieux".
Une telle idolâtrie envers des vaisseaux spatiaux a de quoi surprendre au premier abord, mais que l’on songe ne serait-ce qu'un instant à ce que fut leur vie pendant 10000 ans, et surtout à quoi elle tenait et dépendait, et l'on comprend mieux pourquoi leur instinct survivaliste les poussant à entretenir les vaisseaux s'est mué en dévotion religieuse.
Les Exilés ne peuvent à présent plus vivre sur la terre ferme en raison de leur atrophie musculaire bien que l'on puisse parfois les voir déambuler dans les rues, à l'intérieur de leurs étranges exosquelettes à la recherche de pièces détachées, encore et toujours.
Ils passent donc l'essentiel de leur temps à bord de leurs vaisseaux-dieux, à naviguer de planète en planète
Ils semblent avoir trouvé leur place dans l'univers puisqu'à présent ils se proposent d'effectuer les longs voyages nécessaires à la mise en place des Portails spatiaux, et ce simplement en échange de quelques pièces.
Le voyage transluminique étant physiquement impossible, la durée de trajet d'un système à l'autre prend plusieurs vies d'homme. On comprend donc aisément l'intérêt qu'il y a à avoir à son service des créatures dont le seul but dans la vie est de parcourir les immensités silencieuses pendant des générations, simplement pour un traitement dérisoire consistant à leur offrir ce que d'autres considèreraient comme des déchets.
Nonobstant leurs obligations religieuses, il existe une autre raison pour laquelle les Exilés s'acquittent de cette tâche: la mise en place des Portails était autrefois une activité très lucrative effectuée par les "vaisseaux mère" des Megacorps, à bord desquels se trouvaient des milliers de cuves destinées à l'exogénèse de clones, qui eux même entretenaient les cuves de génération en génération, et ce jusqu'à ce qu'il faille mettre en place le Portail.
Les Exilés on été par trop heureux de pouvoir ainsi donner un sévère coup à leurs ennemis héréditaires, les Megacorps.

Commenter cet article